Hippocrate ****

19 décembre 2014

Critique rédigée dans le cadre du festival Cinemania 2014

Benjamin (Vincent Lacoste), étudiant en médecine, décide de faire son internat dans le service dirigé par son père. Confronté à un milieu de travail éprouvant, il trouve un soutien en la personne d'Abdel (Reda Kateb), un «faisant fonction d'interne» en provenance d'Algérie.

Réalisateur: Thomas Lilti | Dans les salles du Québec le 19 décembre 2014 (Funfilm)

Foxcatcher ***½

Les lutteurs David et Mark Schultz (Mark Ruffalo et Channing Tatum) viennent tous les deux de remporter une médaille d’or aux Jeux Olympiques de 1984. Le milliardaire John du Pont (Steve Carell) propose aux deux frères d’intégrer son centre d’entrainement.

Réalisateur: Bennett Miller | Dans les salles du Québec le 19 décembre 2014 (Métropole Films)

The Imitation Game (Le jeu de l’imitation) **½

Pendant la seconde guerre mondiale, le mathématicien Alan Turing (Benedict Cumberbatch) offre ses services pour décoder les messages générés par la machine de cryptage allemande Enigma, réputée inviolable.

Réalisateur: Morten Tyldum | Dans les salles du Québec le 19 décembre 2014 (Remstar Films)

Wild **½

Afin de remettre de l’ordre dans sa vie suite à l’éclatement de son mariage et au décès de sa mère, Cheryl (Reese Witherspoon) part seule en randonnée sur plus de 1600 kilomètres sur la Côte Ouest américaine.

Réalisateur : Jean-Marc Vallée | Dans les salles du Québec le 19 décembre 2014 (20th Century Fox)

The Hobbit : The Battle of the Five Armies (Le Hobbit : La bataille des cinq armées) **

17 décembre 2014

Clamant tous les droits aux richesses d'un fabuleux trésor, cinq clans se livrent une guerre sans pitié. Parmi ces redoutables guerriers se trouve un Hobbit qui changera à lui seul la destinée des habitants de la Terre du Milieu.

Réalisation : Peter Jackson | Dans les salles du Québec le 17 décembre 2014 (Warner Bros.)

Les Maîtres du suspense *½

L’auteur de romans d’espionnage à succès Hubert Wolfe (Michel Côté, qui semble être ailleurs) fait régulièrement appel à un auteur plus confidentiel (Robin Aubert, impeccable) pour lui servir de nègre quand son inspiration est défaillante. Lorsque celui-ci doit à son tour faire face au syndrome de la page blanche, il se tourne vers un animateur de garderie (Antoine Bertrand, insignifiant) qui écrit également des livres pour enfant.

Réalisateur: Stéphane Lapointe | Dans les salles du Québec le 17 décembre (Les films Sévilles)
 
Rechercher sur cinéfilic

Suivre Cinéfilic

Archives