Surviving Progress (Survivre au progrès) ***½

4 novembre 2011

Inspiré du best-seller A Short History of Progress de Ronald Wright, ce documentaire canadien explore, à travers de nombreuses entrevues avec des penseurs d’origines diverses, les pièges que nous tend le progrès dans son évolution de plus en plus rapide.

Réalisateurs : Mathieu Roy et Harold Crooks | Sortie en salles le 4 novembre 2011 (Alliance Vivafilm)

Mathieu Roy et Harold Crooks ont passé quelques années à réaliser de multiples entrevues avec des scientifiques, environnementalistes, économistes et auteurs, tant en Amérique du Nord qu’en Chine ou au Brésil, afin de tenter de cerner les problèmes posés par la société industrielle et de trouver des solutions pour y remédier. Le film aborde plusieurs problématiques, du manque de perspective de l’Homme face à la finitude de la planète au rôle des banques dans l’épuisement des ressources naturelles. Le grand soin porté au choix et à la qualité des images ainsi qu’à leur montage agrémente habilement le propos des intervenants. De plus, Patrick Watson et Michael Ramsay réussissent un accompagnement musical tout en finesse.
Alors que Stephen Hawking suggère la colonisation d’une autre planète, le biologiste Craig Venter s’affaire à créer des microorganismes génétiquement modifiés qui pourraient remplacer le pétrole, mais pour la plupart la meilleure option demeure de renverser le processus et de mettre fin à la surconsommation. À l’instar du chimpanzé qui parvient à résoudre un problème au-delà de ses capacités intellectuelles en trouvant une solution de rechange, l’être humain devra faire preuve de créativité s’il veut vaincre les difficultés menaçant la Terre. Ce film réussira-t-il à sensibiliser suffisamment la population pour provoquer les changements nécessaires ?
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon