Livre: Le western. Grandeur ou décadence d’un mythe?

16 décembre 2012

(Louis Le Bris; L’Harmattan; 106 pages; 21,50$)

Les westerns se font plus rares dans les salles de cinéma de nos jours qu’il y a un demi siècle. Cela n’empêche cependant pas le genre de s’étoffer assez régulièrement, comme vont le prouver dans les semaines à venir des films comme Django Unchained (western spaghetti à la sauce Tarantino) ou The Lone Ranger (qui permettra une nouvelle fois à Johnny Depp de cabotiner sous la caméra de Gore Verbinski).
Vingt ans après la sortie d’Unforgiven (Clint Eastwood, 1992), chef d’oeuvre réaliste et sans concessions considéré par certains comme le fossoyeur du genre, Louis Le Bris se livre à une très courte mais sérieuse étude du genre. Après avoir consacré une première partie au rôle du cow-boy, vu comme un véritable mythe jouant le rôle déterminant de vecteur du roman national américain (et sorte d’équivalent américain au chevalier européen du Moyen Âge), l’auteur s’intéresse aux évolutions du western, considéré comme reflet de la société américaine, avant d’en étudier les mutations, du film de science-fiction (qui revisite à sa manière le thème de la frontière) au western moderne (qui peut aussi bien être une critique de l’Amérique contemporaine qu’un hommage formel au genre).
La concision de cet ouvrage le rendra très accessible à un large public, qu’il soit amateur ou non de westerns. Cependant, nous ne pouvons nous empêcher de regretter que, probablement porté par son élan, Louis Le Bris n’ait pas cru bon de prendre en compte dans son analyse un western essentiel comme Heaven’s Gate (Michael Cimino, 1980), dont l'échec cuisant semblait pourtant parfaitement adapté à ses propos. La concision peut avoir du bon... mais attention tout de même à ne pas en abuser!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon