Victor "Young" Perez **½

3 octobre 2014

Pendant la Seconde Guerre mondiale, un boxeur (Brahim Asloum) prisonnier d’un camp allemand revit son ascension, sa gloire et sa déchéance.

Réalisateur : Jacques Ouaniche | Dans les salles du Québec le 3 octobre 2014 (K-Films Amérique)

Inspiré d’une histoire vraie, Victor "Young" Perez est le premier long métrage de Jacques Ouaniche, plus connu pour son rôle de producteur sur l’excellent L’esquive d’Abdellatif Kéchiche. Son travail beaucoup plus classique ici peine à sortir des sentiers battus. Malgré un sujet inédit et important, son traitement demeure assez conventionnel, autant dans l’élaboration de ce biopic traditionnel (la musique un peu pompeuse qui tombe au bon endroit, la mise en scène solide mais sans personnalité forte, les ellipses qui sont présentes mais utilisées de façon simpliste) que de ses thèmes (inspirants mais souvent lourds, avec des répliques du genre « Tu n’as pas oublié d’où tu viens » et « Se résigner, c’est mourir »).
Cela n’enlève évidemment rien au pouvoir d’évocation du film. Le tout se regarde avec intérêt et sans réel ennui. L’espoir et l’humour viennent apaiser les malheurs de la guerre et les tragédies, alors que de nombreux aspects sous-jacents (le pouvoir de la transmission, les rapports de classes sociales, le racisme ambiant, etc.) font de Victor "Young" Perez une œuvre à la fois universelle et intemporelle. En ajoutant à cela la performance plus qu’honnête de l’ancien champion olympique Brahim Asloum et des scènes de boxe pas piquées des vers, nous obtenons un produit de qualité... qui ne marquera probablement pas les esprits à plus long terme.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon