Livre: Ce genre de choses

28 juin 2015

(Jean Rochefort; Le Livre de Poche; 192 pages)

Avec Ce genre de choses, on pourrait s’attendre à lire une nouvelle biographie d’un acteur à succès, mais Jean Rochefort étant fidèle à lui même, il n’en est bien évidemment rien. Ne vous attendez donc pas à découvrir par le menu la vie et l’oeuvre d’un des acteurs les plus irrésistibles du cinéma français de ces 50 dernières années!
Certes, Rochefort parle de sa jeunesse pendant la guerre (et de quelques souvenirs cruels qui l’ont marqué), de ses amis du conservatoire (Belmondo et Marielle principalement), de souvenirs de tournages, de rencontres et nous livre quelques réflexions sur la vie… mais il le fait à la manière d’un impressionniste, par petites touches qui sont autant de courts textes (de quelques lignes à quelques pages) se suivant sans logique chronologique.
Ses ambitions littéraires lui font prendre parfois quelques risques, tantôt avec réussite, tantôt un peu moins. Cependant, son livre parvient à former un tout particulièrement agréable, tour à tour amusant, nostalgique ou plus tragique… mais avec un charme constant qui ressemble à l’idée qu’on se fait de l’homme.
À 85 ans, l’acteur au regard d’enfant est plus vif que jamais. Son livre est un petit plaisir qui se lit trop vite… C’est d’ailleurs probablement le principal reproche que nous lui ferons!
Pour le reste, nous ne pouvons résister à l’envie de citer un très court texte qui résume parfaitement l’esprit de l’ouvrage. Si vous l’appréciez, vous savez ce qui vous reste à faire!
En sixième, à Vichy, en 1942-1943, j’ai un copain juif, on se dispute pour un stylo et moi je lui dit: «Sale juif!»
Le lendemain, à la sortie, une petite femme me fixe longtemps, je baisse les yeux sans savoir pourquoi. Elle approche, me colle une baffe, c’est sa mère, je n’oublierai pas. Merci.
Merci à vous, Monsieur Rochefort!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon