The Samaritan **½

25 mai 2012

Foley (Samuel L. Jackson), sort de prison après 25 ans. Tous ses amis sont morts, et il se retrouve seul, jusqu’au jour où il rencontre une jeune femme (Ruth Negga), avec qui une nouvelle relation amoureuse commence. Mais Ethan (Luke Kirby), le fils de son ancien associé, semble vouloir éloigner Foley de sa nouvelle vie tranquille.

Réalisateur: David Weaver | Dans les salles du Québec le 25 mai 2012 (Les film Séville)

The Samaritan commence comme un bon film noir moderne teinté de romantisme (deux paumés se rencontrent et s’aiment), avant de se transformer petit à petit en thriller moins convaincant. L’ensemble, assez mineur mais fort heureusement pas trop long, se laisse cependant voir avec un certain plaisir. La mise en scène et la photo sont élégantes (même si elles restent trop “propres” pour donner au film l’ambiance adéquate), le personnage principal est intéressant (et plus convaincant que l’histoire dans laquelle il se laisse progressivement embarquer), Ruth Negga est délicieuse et atypique... mais la qualité principale du film est indéniablement Samuel L. Jackson. À la fois puissant et fragile, tendre et volontaire, il est tout simplement magistral. Jamais son expérience et son charisme n’étouffent The Samaritain. Bien au contraire, son omniprésence et la subtilité de son jeu insufflent un mélange de force et de stabilité qui permet au film de tenir debout malgré son intrigue finalement assez convenue et ses petits effets de surprise peu convaincants. La grande classe!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon