Illégal ***

1 juillet 2011

Tania (Anne Coesens) vit clandestinement en Belgique avec son fils de quatorze ans. À l’occasion d’un contrôle d’identité, elle est conduite dans un centre de rétention administrative où elle tentera de faire l’impossible pour ne pas être expulsée et retrouver son enfant.

Réalisateur: Olivier Masset-Depasse │En salles le 1er juillet 2011 (Axia Films)

Dans un style qui se voudrait proche du documentaire (mais filmé par un opérateur épileptique atteint du syndrome belge Dardenno-Rosettien), Olivier Masset-Depasse parvient avec un certain talent à nous faire ressentir la détresse des familles placées en centres de rétention, sans pour autant sombrer dans le manichéisme. L’attention qu’il porte à ses personnages et sa sincérité parviennent ainsi à nous faire presque oublier cette caméra qui s’agite à l’excès dès la moindre tension.
Alors que le quotidien décrit possède une force et nous laisse entrevoir une souffrance terrible qui se suffit à elle-même, le film fait une petite chute dans notre estime en se sentant obligé de rajouter des couches dramatiques superflues (un suicide, des côtes cassées, une révélation médiatique, une évasion… pour conclure sur des larmes qui coulent au ralenti sur des joues d’enfant!).
On a envie de féliciter Olivier Masset-Depasse pour son film. On a aussi envie de lui dire que toujours plus, parfois, ça devient trop!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon