The Wind Journeys (Los Viajes del Viento) ****

15 juillet 2011

À la mort de sa femme, Ignacio (Marciano Martínez) décroche l’accordéon dont il s’était promis de ne plus jouer pour le rendre à son mentor résidant à l’autre bout de la Colombie. Le jeune Fermin (Yull Núñez) le rejoint vite en espérant obtenir de l’ancien « juglar » les enseignements qui lui permettront de devenir un jour accordéoniste de talent.

Réalisateur : Ciro Guerra │ En salles le 15 juillet 2011 (Cinéma du Parc)

Sélectionné en 2009 dans la catégorie Un certain regard du Festival de Cannes et récipiendaire du prix de la ville de Rome, Los Viajes del Viento est enfin distribué au Québec. Dès les premiers instants, le film impressionne par la précision du cadre et la splendeur de l’image ; mais ses qualités ne se limitent pas à son esthétisme, même si la diversité et la beauté des paysages traversés sont superbement mises en valeur par la photographie de Paulo Andrés Pérez. The Wind Journeys est avant tout un voyage. Un voyage initiatique, certes, mais aussi un voyage qui nous envoûte comme le son de l’accordéon, capable d’une mélancolie inattendue ; un voyage qui nous subjugue comme une surprenante joute où les instruments de musique remplacent les armes ; un voyage qui nous fascine comme le charismatique Marcino Martinez, cet inconnu affublé d’un chapeau et d’un accordéon cornu qui lui vont si bien ; un voyage qui se mérite, comme se mérite ce très beau film à la lenteur parfaitement orchestrée par un travail de montage et de mise en scène d’une maîtrise proche de la perfection. The Wind Journeys, c’est aussi et surtout un voyage que l’on a aimé faire et que l’on a envie de conseiller à ceux qui sauront l’apprécier !
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon