Cave of Forgotten Dreams *** ½

15 juillet 2011

Le cinéaste Werner Herzog et une petite équipe de scientifiques pénètrent dans les grottes de Chauvet, ornées de centaines de peintures rupestres de l’ère paléolithique.

Réalisateur: Werner Herzog  En salles le 15 juillet 2011 (SVbiz inc.)

Werner Herzog, aussi bien dans ses documentaires que dans ses fictions, s'intéresse avant tout aux gens. Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, c’est encore le cas dans Cave of Forgotten Dreams, où le véritable sujet n’est ni la grotte, ni les peintures, ni même le travail des scientifiques, mais plutôt les humains d’hier et d’aujourd’hui. Herzog laisse en effet parler ses compagnons d’aventure, semble entretenir avec eux une relation de confiance, et finit par filmer des êtres dont les préoccupations intimes prennent le dessus sur les fonctions scientifiques. On découvre ainsi des hommes qui cherchent à en savoir plus sur leurs semblables d’un autre âge, ces semblables qui nous ont offert une trace de leur présence, de leur activité, de leur vie… et qui méritent d'être bien plus qu’un simple objet d’étude.
Certains aspect sont pourtant critiquables: la manière qu’a Herzog de laisser se prolonger certains plans ou son choix de ne pas couper certaines parties du dialogue pour prouver que ses interlocuteurs sont plus des humains que des scientifiques lambda tournent parfois au procédé. Son choix d’utiliser la 3D n’est pas plus convaincant (même si on en comprend la raison: nous aider à comprendre le mouvement des dessins induit par le relief). Malgré cela, Cave of Forgotten Dreams demeure fascinant et laisse au spectateur cette étrange et réjouissante impression d’avoir vu un documentaire comme Herzog en a le secret... un documentaire intime teinté d’une réflexion sur l’humanité et sa relation à l’infini.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon