The Whistleblower *½

12 août 2011

Inspiré de faits vécus par Kathryn Bolkovac, The Whistleblower est l'histoire d'une jeune policière qui dénonce un réseau de trafic humain en Bosnie. Réalisant que des membres des Nations Unies y prennent aussi secrètement parti, elle devient une "whistleblower" en dévoilant ces activités illégales aux médias.

Réalisation : Larysa Kondracki │ Sortie en salles le 12 août 2011 (Les Films Séville)

Larysa Kondracki a pris des risques en choisissant de faire de cette adaptation du roman de Kathryn Bolkovac son premier long-métrage. Toutefois, The Whistleblower n’échappe pas aux clichés du thriller conventionnel : retours-en-arrière fréquents, rebondissements inattendus et déroutants, dialogues courts et saccadés entre victimes et harceleurs, constamment entrecoupés de scènes d’action très vives. On a également plus souvent le sentiment d'assister à un film d'horreur qu’à un drame social; le maquillage des prostituées maltraitées s’apparente d'ailleurs à celui que pourraient porter des zombies de série B. De plus, Kondracki nous donne l’impression de tout faire pour nous arracher des larmes : le jeu des acteurs manque de nuance (tremblements corporels, vociférations et hurlements d’agonie beaucoup trop utilisés) et seule Rachel Weisz, plus naturelle, parvient à rendre l’histoire convaincante.
Le trafic humain est une réalité cruelle et difficile à représenter avec subtilité. Konracki n’est visiblement pas parvenue à éviter le piège de l’excès.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon