Décharge **

21 octobre 2011

Film présenté dans le cadre du Festival du Nouveau Cinéma

Pierre Dalpé (David Boutin) est patron d’une petite entreprise de collecte d’ordures ménagères et mène une vie heureuse avec sa femme (Isabel Richer) et leurs trois enfants. Lorsque l’un deux se pique avec une seringue usagée, Pierre se met en tête de débarrasser le quartier des dealers. Lors d’une expédition nocturne, il croise Ève (Sophie Desmarais), une jeune prostituée sous l’emprise de la drogue. Il décide de tout faire pour la sauver.

Réalisateur : Benoit Pilon | En salles le 21 octobre 2011 (Remstar)

Il est presque douloureux de parler de Décharge tant le film de Benoît Pilon donne la triste impression de passer à côté d’un sujet qui avait tout pour être intéressant. On retient en effet du film des dialogues simplistes qui voudraient « faire vrai » sans y parvenir, une restitution laborieuse de certains moments de silence (les doutes réflectifs de David Boutin) et un regard porté sur les quartiers chauds très appliqué mais ne parvenant jamais à nous immerger dans leur réalité. Pour ces raisons, Benoît Pilon ne parvient pas à nous intéresser à ses personnages, à son histoire, à son milieu… ou à son film ! Le constat est regrettable car Décharges semble être habité par des envies intéressantes : envie de réalisme social, envie de témoigner de l’évolution de la population montréalaise, envie de filmer le monde méconnu et potentiellement fascinant du traitement des déchets, envie de créer des personnages complexes. Il ne parvient malheureusement pas transformer ces envies en réalités cinématographiques et le film, rarement crédible, finit par flirter avec le ridicule à force de naïveté et de bons sentiments. Dommage !
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon