J. Edgar *½

11 novembre 2011

J. Edgar Hoover (Leonardo DiCaprio), créateur du FBI, est resté à la tête de l’organisation pendant près de 40 ans. Cet homme vénéré des uns, détesté des autres, mais craint de presque tous, connaissait tant de secret qu’il était peut-être la personne la plus puissante des États-Unis. Malgré tout, lui aussi avait ses secrets...

Réalisateur : Clint Eastwood | En salles le 11 novembre 2011 (Warner Bros. Canada)

En réalisant cette biographie filmée du légendaire fondateur de FBI, Clint Eastwood s’attaque à un des personnages les plus complexes et les plus passionnants de l’histoire récente des États-Unis. Malheureusement, le scénario de Dustin Lance Black reste trop souvent dans l’anecdote pour nous permettre d’appréhender son sujet dans toute sa complexité. Pour enfoncer le clou (ou plutôt le film), jamais Eastwood ne parvient à donner à son métrage la moindre consistance. Il ne trouve pas d’autre moyen, pour percer la carapace de Hoover, que de le caricaturer. Si sa réalisation est pure, limpide et superbement classique, il dirige ses personnages comme s’ils étaient les acteurs d’un vulgaire mélo. Il en ajoute même une couche avec sa propre musique, malheureusement en phase avec ce choix contestable. Ce pauvre Leonardo DiCaprio, impeccable, fait ce qu’on semble lui demander… et il le fait si bien qu’il en devient ridicule.
Pour oublier notre déception, nous retiendrons surtout la superbe photo de Tom Stern. Son travail sur les ombres, qui grignotent les visages des personnages comme leurs secrets s’emparent de leurs âmes, est le seul aspect réjouissant du film (et de surcroît particulièrement adapté au sujet).
Bon… oublions tout ça… je vais regarder Gran Torino… ça ira mieux après !
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon