Still Mine *½

10 mai 2013

Un homme (James Cromwell), dont la femme est atteinte de la maladie d’Alzheimer (Geneviève Bujold), décide de contourner un règlement municipal afin de construire une maison sur ses terres.

Réalisateur : Michael McGowan | Dans les salles du Québec le 10 mai 2013 (Métropole Films)

Malgré une solide distribution d’acteurs, le long-métrage du réalisateur canadien Michael McGowan (One Week) n’est pas un film dont on se souviendra longtemps. Le réalisateur — scénariste expose en effet constamment le spectateur à une surenchère du drame et laisse peu de place à l’évolution de sa trame narrative. Ainsi, le personnage interprété par Cromwell n’apporte aucune nuance à ce récit sans surprises. Le vieil homme est animé d'un but noble (la construction d’une maison où sa femme pourra vivre plus aisément malgré la maladie) mais on a du mal à voir en lui autre chose qu’un homme borné qui n’en fait qu’à sa tête. Geneviève Bujold hérite quant à elle du rôle ingrat d’une femme souffrant de la maladie d’Alzheimer qui n’existe qu’à travers le regard des autres mais dont le personnage aurait probablement mérité d'être plus approfondi. Elle semble en effet ne pas vraiment exister et les moments passés avec elle sont les plus faibles du film.
En fin de compte, malgré des intentions honnêtes, Michael McGowan semble ne pas faire confiance à son public, met l’accent sur la maladie de façon trop évidente et ne parvient malheureusement jamais à nous livrer autre chose qu’un film aux allures de téléfilm du dimanche.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon