Miraculum *½

28 février 2014

Film vu dans le cadre des RVCQ 2014

Film choral autour d’un accident d’avion.

Réalisateur: Podz | Dans les salles du Québec le 28 fevrier 2014 (Les Films Séville)

Podz revient au cinéma avec un 4ème film, et nous ne pouvons pas lui reprocher de manquer d’ambition! Il opte en effet pour le film choral, joue avec la chronologie et confère à son film une ambiance particulière (et plutôt convaincante) en faisant errer ses personnages dans Miraculum comme des fantômes (l’idée est intéressante puisqu’ils sont d’une certaine manière déjà morts lorsque nous les voyons évoluer!). Le goût du risque de Podz est fort louable, et nous espérions sincèrement qu’il réussisse son pari. Malheureusement, le résultat cumule les déceptions.
D’une part, la direction d’acteurs est globalement peu convaincante (pourquoi donc demander à Marilyn Castonguay, pourtant impeccable dans L’affaire Dumont ou dans L’Ange gardien, de prendre durant la totalité du film ce regard de bichon maltais qui se serait fait voler sa balle par un doberman?), d’autre part, le scénario est d’une maladresse qui n’a d'égal que sa volonté d’être trop grand pour lui. Ce n’est malheureusement pas tout, le point faible majeur étant probablement la mise en scène. Lorsque nous n’avons pas l’impression de regarder Radio-Canada (notamment à l’occasion des scènes de dialogues), nous sommes affligés par des mouvements de caméra superfétatoires ou par des petits effets lourds de symboles que l’on pourrait qualifier au mieux de scolaires ou au pire d'assommants de prétention (le plan sur le reflet de la vitre de la bibliothèque comportant les Saintes Écritures est un exemple du genre).
Cette somme de maladresses finit inévitablement par étouffer des personnages qui n’en avaient déjà pas besoin… et par annihiler dans le même temps toute possibilité pour le spectateur de ressentir la moindre émotion.
À une époque où on regrette que le cinéma québécois d’auteur n’attire pas le grand public, nous aurions aimé de tout coeur vanter les mérite de ce film ambitieux et pourtant capable (du moins sur le papier) d’attirer de nombreux spectateurs. Magie podzienne oblige, il y parviendra peut-être malgré ses faiblesses… Tant mieux pour lui!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon