Quelques heures de printemps ***½

10 janvier 2014

À 48 ans, Alain Evrard (Vincent Lindon), sans emploi, retourne vivre chez sa mère (Hélène Vincent) après avoir passé quelques mois en prison. Il découvre par hasard qu’elle est atteinte d’une maladie incurable.

Réalisateur: Stéphane Brizé | Dans les salles du Québec le 10 janvier 2014 (Les Films Séville)

À partir d’un sujet particulièrement difficile à traiter (le suicide assisté), Stéphane Brizé évite le double piège du film à thèse et du mélodrame lacrymal. Il commence par installer ses personnages et les laisse évoluer en se focalisant plus sur les petits détails que sur de grands discours explicatifs ou psychologisants, tout en s’appuyant parfaitement sur une mise en scène dépouillée et une direction d’acteurs d’un naturel confondant. Œuvrant par petite touches, sans avoir peur de faire durer certaines scènes et d’en escamoter d’autres, Stéphane Brizé parvient rapidement à tout nous faire comprendre d’une relation entre un homme et sa mère. De leur côté, les rares personnages secondaires permettent d’apporter subtilement un complément d’information à la description des personnages principaux.
Certes, le parti pris est parfois difficile à gérer: faire durer les scènes est une mécanique de précision et quelques maladresses dans le domaine font tache au milieu d’un ensemble globalement bien maîtrisé. Cependant, ces petits bémols importent peu. Au final, Quelques heures de printemps parvient à être bien plus qu’un film à thèse (il ne prend d’ailleurs pas parti pour ou contre le suicide assisté, mais se contente de constater des faits). En mettant en scène deux personnages butés et deux vies ratées (jusqu’à ce qu’une vieille femme malade ait envie au moins de réussir sa mort), le film parvient à être un beau film sur la douleur (ou la bêtise) de l’amour non dit.
“Dites aux autres que vous les aimez avant qu’il ne soit trop tard!”. Voila finalement le petit conseil que nous donne Christophe Brizé de manière délicate et touchante… c’est à dire sans jamais vouloir nous faire la leçon!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon