Livre: Nous ne vieillirons pas ensemble

9 décembre 2014

(Maurice Pialat; Archipoche; 160 pages)

À 43 ans, Maurice Pialat réalisait son premier long métrage de fiction (L’enfance nue). Deux ans plus tard, il écrivait son unique roman qui deviendra par la suite un film à succès (Nous ne vieillirons pas ensemble). Les éditions Archipoche ont la bonne idée de rééditer ce livre dans une collection nommée Un roman, un film culte (qui comporte également La Piscine d’Alain Page et Max et les ferrailleurs de Claude Néron).
Le roman de Pialat est particulièrement intéressant à deux égards. D’une part, il nous permet de comparer les styles littéraire et cinématographique de Pialat: cru, direct, sans afféterie, l’écriture de Pialat ressemble bien à sa mise en scène: elle va droit au but, sans prendre de gants, sans peur de heurter!
L’autre aspect intéressant du livre est son caractère autobiographique. L’auteur ne l’a jamais caché: Nous ne vieillirons pas ensemble est son histoire, et ce cinéaste qui n’arrive pas à faire son premier long métrage et qui violente sa jeune maîtresse en la traitant comme une moins que rien, cet homme qui voudrait être aimé mais qui fait tout pour qu’on le quitte, c’est Pialat. Sous les traits de Jean Yanne, le personnage du film se laissait inévitablement phagocyter par la fiction. Sous la plume de Pialat, la barrière s’effondre et il n’y a plus de doute: Pialat nous parle de lui, nous dévoile sa façon de se percevoir. Non seulement il se rend détestable, mais il ne fait rien pour justifier ses actes. Il les décrit froidement, avec un apparent détachement qui rend son personnage encore plus indéfendable.
Au delà de ses qualités littéraires qui ne sont pas exceptionnelles (un grand écrivain en devenir n’est pas obligatoirement un grand écrivain), cet unique roman de Pialat est donc intéressant à bien des égards. Il est même probalement indispensable aux amateurs du cinéaste!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon