Weirdos ***

14 juillet 2017

Un couple d’adolescents décide de laisser derrière lui ses problèmes et de prendre la route vers une fête en l’honneur du bicentenaire américain.

Réalisateur: Bruce McDonald | Dans les salles du Québec le 14 juillet 2017 (EyeSteel Film)

Comme tout bon film d’époque, le récit de Weirdos est intemporel : un modeste et charmant road-movie sur le passage à l’âge adulte qui ne prend toutefois pas son sujet à la légère. En seulement 85 minutes, McDonald arrive à esquisser le portrait complet de deux adolescents (relation, familles, troubles, inquiétudes...) et nous permet d'identifier rapidement la quête implicite de Kit et Alice, deux paquets d’incertitudes à la recherche de réponses à des questions qu’ils ignorent.
Tout au long de l’aventure, le scénario sème des graines narratives qui germent au cours d’un acte final étonnamment dramatique. Sur les routes de la Nouvelle-Écosse, leur escapade insouciante est entrecoupée par diverses réalités auxquelles ils doivent faire face, rattrapés par ce qu'ils cherchent à fuir. Le ton léger du film dissimule une anxiété latente que l’on perçoit ici et là, mais qui devient trop évidente pour être ignorée lorsque toutes les tensions irrésolues se rencontrent. Sans être trop lourde, la finale nous confronte à l’évidence que l’adolescence est loin de n’être que soirées arrosées, sexe, irresponsabilité et insouciance – même si le film contient un peu de tout cela.
Le choix d’acteurs, qui pourraient facilement avoir les 15-16 ans de leur rôle, aide beaucoup à l’authenticité. Alors que les adolescents au cinéma et à la télévision sont plus souvent proches de la trentaine que de la puberté, Dylan Authors et Julia Sarah Stone sont des choix judicieux. Le scénario nous permet pour sa part d’apprendre à connaître leurs personnages au même rythme qu’ils se découvrent eux-mêmes.
Le tout est agrémenté d’une direction photo dont le noir et blanc fait ressortir la lumière des paysages grandioses néo-écossais. Pour compléter, une trame musicale d’époque dynamique fait de Weirdos un de ces séduisants petits films auquel il est difficile de résister.
L'avis de la rédaction :

Olivier Maltais: ***
Jean-Marie Lanlo: ***
Martin Gignac: ***
Pascal Grenier: **½
 

Suivre Cinéfilic

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Pascal Grenier (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard (AQCC)
Olivier Maltais
Ambre Sachet
Réviseure:
Geneviève Pigeon