Beauty and the Beast 3D (La belle et la bête 3D) *

13 janvier 2012

Un jeune prince est transformé en horrible bête par une sorcière. Pour rompre le sort, il devra connaître un amour réciproque. Quelques années plus tard Belle, jeune femme téméraire ayant soif d'aventure, se retrouve prisonnière dans le château enchanté du monstre au cœur de pierre.

Réalisation : Gary Trousdale et Kirk Wise | Dans les salles du Québec le 13 janvier 2012 (Walt Disney Pictures Canada)

La version originale de ce classique de l'animation a eu droit à une sortie en salles en 1991. Pour les enfants de l’époque, l’univers enchanteur et féerique opérait à merveille. Près de vingt ans plus tard, dans le courant de la vague 3D, les studios Disney cherchent à séduire un nouveau public : les enfants d’aujourd’hui. De cette version revisitée en 3D, on peut facilement affirmer qu’il ne s’agit de rien d’autre que d’une stratégie purement mercantile. La conversion du film au 3D n’ajoute rien de plus à une histoire somme toutes assez charmante, et on passe la majeure partie de son temps à chercher des effets de profondeur. Encore une fois, cette technologie reste un outil mal maîtrisé en terme de mise en scène et de sa capacité à évoluer à travers un récit. Pour ce qui est de la pertinence de cette version de Beauty and the Beast, il semble que la demande n'existe tout simplement pas et qu'il faudrait passer à autre chose. Reste à espérer que les studios ne sont pas sur une lancée et qu'ils ne sortiront pas de leur fameuse voûte Dumbo, Bambi, Blanche-Neige et compagnie.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon