One for the Money (La prime) *

27 janvier 2012

Se trouvant au bord d’un gouffre financier, Stéphanie Plum (Katherine Heigl) décide de prendre un emploi de chasseuse de primes. Son premier contrat sera de livrer aux autorités l’homme (Jason O’Mara) qui a brisé son cœur lorsqu’elle était adolescente.

Réalisation : Julie Anne Robinson | Dans les salles du Québec le 27 janvier 2012 (Les films Séville)

Adapté du roman à succès de Janet Evanovich, One for the Money de Julie Anne Robinson (The Last Song) oscille entre les registres de la comédie romantique et du suspense policier, sans arriver à trouver un juste équilibre. Le film souffre de ce mélange des genres et l’impression d’assister à deux films en un devient vite agaçante. D’un côté, on a un récit au potentiel sous-utilisé : une chasseuse de prime qui n’est pas dans son élément, ce qui pourrait causer de drôles de situations. De l’autre, une enquête policière (menée par le même personnage) qui dévoile un complot. Le film est à son meilleur dans les scènes de chassé-croisé entre Heigl et O’Mara, qui provoquent des situations remplies de maladresses et de quiproquos. De plus, Katherine Heigl (The Ugly Truth, Knocked Up) possède les qualités d’une grande actrice de comédie. Malheureusement, son sens du rythme et de la répartie ainsi que sa gestuelle sont au service d’un scénario trop faible, et de trop nombreux personnages font figure d’accessoires (la meilleure amie, les parents) et sont peu développés. Même une finale bonbon ne vient pas améliorer ce film décidément assez fade.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon