The Raid : Redemption / Le raid : rédemption (Serbuan maut) **

6 avril 2012

Rama (Iko Uwais), un membre d'une unité de police d'élite, intervient avec ses collègues pour reprendre le contrôle d'un immeuble, le véritable bastion d'un trafiquant de drogue. Mais les choses ne vont pas se dérouler comme prévu...

Réalisateur : Gareth Evans | Dans les salles du Québec le 6 avril 2012 (Alliance Vivafilm)

Après Merantau, le cinéaste gallois Gareth Evans se retrouve une nouvelle fois à la tête d'un film d'action indonésien avec ce prometteur Le Raid : Rédemption (du moins si l'on se fie à la bande annonce!).
Le début (un bon flic qui quitte sa femme enceinte pour aller faire son devoir) est assez niais mais ne dure fort heureusement pas très longtemps. C'est donc avec une impatience non feinte que l'on attend les premiers coups de feu ou de tatanes… (prévisibles, les acteurs ayant tous quelques facilités avec les arts martiaux : Iko Uwais, Yayan Ruhian, Joe Taslim ou Donny Alamsyah). Malheureusement, la caméra à l'épaule s'affole dès qu'elle veut faire ressentir au spectateur une lueur de tension. Comme l'objectif du film est justement de scotcher le spectateur à son fauteuil, cette insupportable agitation optique ne nous laisse aucun répit. Si l'on ajoute à cela un montage qui se fait parfois un peu trop rapide, nous obtenons des scènes où l'action est dénaturée, brouillonne, et du coup paradoxalement presque soporifique. Cela est d'autant plus regrettable que le décor est bien choisi, la photo plutôt réussie, la bande son assez efficace... mais surtout, les combats semblent bien réglés (si l'on se fie à ce qu'il en reste), comportent de belles idées et sont interprétés par des spécialistes talentueux.
Avec un travail plus sobre de la caméra, le résultat aurait été immanquablement bien plus efficace. Trop d'agitation, parfois, étouffe l'action!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon