Olympus Has Fallen (Assaut sur la Maison-Blanche) *½

22 mars 2013

Mike Banning (Gerard Butler), ancien garde du corps du Président des États-Unis (Aaron Eckhart), se retrouve à la Maison-Blanche après sa prise d’assaut par des terroristes coréens. Les personnages exerçant les plus hautes fonctions de l’État sont pris en otages, mais Mike Banning, qui a jadis servi dans les forces spéciales, fera tout pour sauver son Président... et le monde libre!

Réalisateur: Antoine Fuqua | Dans les salles du Québec le 22 mars 2013 (VVS Films)

Olympus Has Fallen a au moins un mérite: son absence de finesse est constante. En quelques minutes, nous découvrons que le président des États-Unis est jeune, beau, sportif (il s'entraîne à la boxe avec son garde du corps), musclé (forcément), mari modèle d’un charmante épouse (Ashley Judd), bientôt veuf éploré et père attentionné d’un petit gars qui se rêve aussi viril que les gardes du corps qui l’entoure. Cette liste ne correspond qu’aux premières minutes du film, mais les événements caricaturaux s’enchaînent ensuite si vite qu’ils n’auront plus le temps de nous décevoir. On se demande même si Antoine Fuqua n'a pas décidé de renoncer à nous surprendre (aussi bien au niveau de l’intrigue que des personnages). Là est d’ailleurs la principale énigme du film. Cherche-t-il à créer une tension lorsqu’il installe des faux suspenses (le super agent entrera-t-il le code assez vite pour arrêter le compte-à-rebours? Le super agent sauvera-t-il le président?). C’est peut-être d’ailleurs la force involontaire du film. Tout est si prévisible qu’on se persuade qu’Antoine Fuqua va finir par nous réserver une vraie surprise. Mais celle-ci n’arrive tellement jamais que tout nouvel exemple de masochisme (anti)créatif finit paradoxalement par nous surprendre!
Notons également pour finir que les amateurs d’action devront se contenter dans ce domaine d’un film de niveau acceptable. Par contre, les amateurs de décorticages symboliques y verront du pain béni. Pour leur part, les historiens reconnaîtront plus tard en Olympus Has Fallen un bien triste portrait d’une Amérique cherchant tant bien que mal à se rassurer. Un de plus!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon