Fruitvale Station ***½

2 août 2013

Oscar (Michael B. Jordan) ex-détenu de 22 ans, vit de petits emplois et de la vente occasionnelle de drogue. Le 31 décembre 2008, il se réveille avec le désir de changer sa vie.

Réalisateur : Ryan Coogler | Dans les salles du Québec le 2 août 2013 (Les Films Séville)

Lauréat d'un prix du jury lors du dernier festival de Sundance, Fruitvale Station, premier long métrage de Ryan Coogler, est une oeuvre qui brille par sa simplicité. Le réalisateur s'est attaché à l'histoire d'Oscar Grant en retraçant la dernière journée de celui-ci. Sans prétendre pouvoir échapper à la fatalité du destin, le film s'ouvre sur la véritable altercation entre les policiers et Grant (filmée à l'époque par un téléphone cellulaire). Dans un style qui rappelle par moments le documentaire, Ryan Coogler nous présente la tragédie en prenant soin de ne pas juger ses personnages. Le réalisme de la situation vécue se mêle à la vision du cinéaste qui réussit à éviter certains lieux communs. Ainsi, Grant nous est présenté comme un jeune homme au passé difficile, mais qui s'efforce de trouver une solution à ses problèmes. Pourtant, il porte en lui une agressivité qui n'est pas niée par le réalisateur. De cette façon, il n'est ni martyr, ni héros. De plus, si certains dialogues semblent trop appuyés, la mise en scène et le jeu naturel des acteurs parviennent à conférer au film une certaine justesse.
Devant une mort bête et injuste, la réalité bouscule la fiction et nous laisse avec beaucoup de questions mais très peu de réponses.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon