L’inconnu du lac ***½

21 octobre 2013

Vu dans le cadre du FNC 2013

Aux bords d’un lac des hommes se croisent, s’observent, s’attirent dans le bois voisin pour baiser, seuls ou devant d’autres hommes qui se masturbent en les regardant. Franck (Pierre Deladonchamps), un habitué des lieux, tombe sous le charme de Michel (Christophe Paou). Ce dernier est dangereux… Franck le sait. Cela ne l’empêche pas d’en tomber amoureux.

Réalisateur : Alain Guiraudie | Dans les salles du Québec le 21 octobre 2013 (Axia Films)

En quelques plans, grâce à son sens de l’observation (des corps, des regards, des lieux), Alain Guiraudie nous aide à prendre possession de cette plage dédiée à la drague homosexuelle et à ressentir l'ambiance de désir qui y rôde, le tout avec une facilité confondante. En nous montrant ces corps d'hommes nus et ces parties génitales qui s'exhibent avec si peu de pudeur qu'elle finissent par ne plus sembler impudiques, il nous rend ce milieu si familier que les corps qui se mélangent, les sodomies qui se multiplient, les fellations qui s'enchaînent ou les sexes qui éjaculent en gros plan ne choquent pas, semblent même être à leur place, le plus naturellement du monde.
Lorsque tout cela est installé (avec heureusement une petite dose d'humour et un bon sens du dialogue), il se permet même le luxe de changer de direction, de rendre avec trois fois rien la nature plus menaçante (une journée venteuse ici, une nuit tombante là), de s'interroger sur la frontière entre le désir et l'amour et d'introduire une histoire de meurtre qui pourrait sembler saugrenue si elle ne parvenait pas à faire corps avec cet univers étrange où tout ce désir, ce plaisir, cette envie de jouir se fait dans le plus grand secret. Finalement, Alain Guiraudie, l’air de rien, parvient à montrer la cruauté sous-jacente à ces actes trop clandestins: lorsqu'un homme disparaît, malgré la petitesse de l'endroit et la présence récurrente des habitués, personne ne remarque son absence. Dans cet univers de drague, l'homme n'est là que pour le désir des autres. S’il n’est pas objet de désir, il n’existe pas (sauf si il se situe en dehors de la zone de drague, ou une relation simplement amicale redevient possible). S’il n’est plus l’objet du désir non plus.
Avec ce film qui tient autant de l’observation sociale que du thriller, sans être jamais ni l’un ni l’autre, Alain Guiraudie nous offre surtout un conte de fée moderne (les trois personnages principaux incarnent d’ailleurs l’intrépide attiré par le danger, le grand méchant loup et le bon prince protecteur et rassurant) à ne manquer sous aucun prétexte… mais pour adultes très avertis uniquement!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon