Livre: Le Voyage de G. Mastorna

27 janvier 2014

(Federico Fellini; Éditions Sonatine; 208 pages)

En 1965, Federico Fellini ressent l'envie d'explorer l’au-delà et l’idée d’un «film laïc» sur la vie après la mort prend forme. Malheureusement, le tournage n'eut pas lieu et il ne reste du projet que quelques images des décors des premières scènes et quelques essais réalisés avec Marcello Mastroianni.
Les tentatives ultérieures furent sans suite et seule une version en bande dessinée illustrée par Milo Manara à partir des esquisses de Fellini vit le jour (Le Voyage de G. Mastorna, dit Fernet, édité chez Casterman). Il n'y eu cependant qu'un épisode… ce projet resta donc également incomplet.
Pour nous aider à en savoir plus sur ce film qui ne se fit jamais, les Éditions Sonatine ont eu la bonne idée d’éditer la version «romanesque» du scénario (modifié dans sa forme pour le rendre plus «lisible»).
D’emblée, la photo de couverture de l’ouvrage nous permet de donner un visage au personnage du violoncelliste G. Mastorna (Marcello Mastroianni lui même). Très vite, à la lecture du texte, cette photo semble s'animer dans notre imaginaire. Les souvenir felliniens du lecteur le pousseront d’ailleurs probablement à visualiser les scènes au fur et à mesure de la lecture. Bien évidemment, notre imagination étant bien faible à côté de celle débordante de Federico Fellini, il est difficile de savoir ce qu’aurait pu être ce Voyage de G. Mastorna, mais le livre nous permet d’en savoir suffisamment pour accroître une certitude: nous aurions aimé être entraînés avec Fellini et Mastroianni dans ce voyage vers l’au-delà, véritable tourbillon narratif sous forme de réflexion sur la vie...
Mais ce n’est pas tout! L’ouvrage nous propose également une lettre du maître à son producteur Dino de Laurentiis, très complémentaire car écrite avant que le scénario soit terminé, et donc particulièrement instructive quant à l’évolution du processus d’écriture.
Signalons également qu’un essai d'Ermanno Cavazzoni (auteur notamment du livre qui inspira La voix de la lune) consacré aux purgatoires du XXe siècle vient conclure l’ouvrage.
Vous l’aurez donc compris: si vous ne connaissiez pas grand chose du grand projet avorté de Federico Fellini, vous n'aurez maintenant plus aucune excuse!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon