Gloria ***

14 février 2014

Gloria (Paulina García), 58 ans, est divorcée depuis plus de 10 ans et essaie de combler sa solitude en fréquentant les dancings. Lorsqu’elle rencontre Rodolfo (Sergio Hernandez), une nouvelle vie s’offre à elle. Mais est-il si facile de repartir à zéro?

Réalisateur: Sebastian Lelio | Dans les salles du Québec le 14 février 2014 (Métropole Films Distribution)

Comme le titre du film pouvait le laisser supposer, le personnage de Gloria est de toutes les scènes. Le choix de son interprète était donc extrêmement important. Comme le jury du dernier festival de Berlin qui a attribué à Paulina Garcia l’Ours d’argent de la meilleure actrice, il nous semble évident que Sebastian Lelio a trouvé l’interprète idéale. Possédant une belle palette de jeu, passant avec subtilité d'un état à l'autre, Paulina Garcia parvient avec le plus grand naturel à incarner une femme tour à tour séduisante, conquérante, dépitée ou défraîchie, selon les micro-événements que la vie lui réserve. Son personnage, qui ressemble à tant d'autres néo-célibataires d'un certain âge, n’a pas de soucis d’argent, pas de problème d'emploi, pas de problèmes médicaux majeurs. Elle n’a pas une vie enviable pour autant… et connaît comme la plupart des gens des soucis quotidiens (un voisin trop bruyant, une solitude parfois difficile à vivre, des enfants qui s’éloignent, etc.).
En s'appuyant sur son sens de l’observation et sur la force de son actrice principale, Sebastian Lelio nous restitue tout cela à merveille. Une fois la situation installée, il peut nous conduire vers le thème principal: la difficulté de reconstruire une vie lorsqu’une autre est derrière soit. À ce titre, la gestion par les deux amants de ce nouvel épisode de leur existence est très différente, sans que cela ressemble trop à un artifice scénaristique. Malheureusement, le développement de leur relation n’est par la suite pas toujours exempt de faiblesses narratives. Certes mineures, celles-ci font taches au milieu d'un ensemble globalement très intelligemment mis en place.
S’il laisse sur le coup l’impression de passer très près d'un niveau de qualité qui aurait pu être supérieur, Gloria n’en demeure pas moins un beau film sur le temps qui passe. Il parvient également à nous rappeler avec justesse qu'une femme, même mère, bientôt grand-mère et âgée de 58 ans, n’en demeure pas moins une femme… et qu’à ce titre, sa vie n’est pas uniquement derrière elle.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon