DVD: Joe ***½

17 juin 2014

(réalisé par David Gordon Green; DVD disponible au Québec chez Séville le 17 juin 2014)

Après Prince Avalanche, sorti inaperçu au Québec car directement en DVD, c’est au tour de Joe, pourtant annoncé un temps dans nos salles, de connaître le même sort.
L’occasion aurait pourtant été parfaite pour redonner à Nicolas Cage une place de choix sur nos grands écrans. Après de nombreuses années à enchaîner des films au mieux insignifiants, l’acteur parvient en effet avec Joe à nous rappeler que non seulement il fût un acteur talentueux par le passé… mais qu’il l’est encore bel et bien. Sa prestation exemplaire confère à son personnage rustre en quête de rédemption toute la force et les fêlures nécessaires.
Mais Cage n’est pas le seul intérêt de ce Joe. Les autres prestations sont tout aussi exemplaires: Tye Sheridan, déjà vu dans The Tree of Life et Mud, confirme qu’il faudra compter sur lui dans les années à venir, et Green semble toujours prendre autant de plaisir à utiliser à merveille des non pros (le SDF Gary Poulter). De plus, si le démarrage aux allures de film social est parfois un peu laborieux, Joe gagne vite en intérêt lorsque tous les éléments du récit sont installés. La violence, omniprésente dans le quotidien de personnages pour qui la communication est difficile, se fait alors de plus en plus présente et Green parvient à faire évoluer son film vers une direction qui nous apparaît vite comme évidente. Si tout se résout par la violence dans cette petite ville américaine comme il en existe des milliers, il donne l’impression de vouloir tout faire pour la détacher de la réalité (grâce à l’usage rare et bien maîtrisé de ralentis, mais aussi grâce à l’utilisation d’une musique très présente qui recouvre parfois totalement les sons diégétiques). En agissant ainsi, il recrée un monde qui semble s’effacer petit à petit pour préparer le terrain à ce qui semble être la seule issue possible pour Green: la mise en place d’un nouveau monde dans lequel le chaos laisse place à un nouvel espoir.
À n’en pas douter, David Gordon Green nous livre avec Joe un de ses meilleurs film. Si vous le croisez dans votre vidéoclub préféré, ne passez surtout pas à côté.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon