Jersey Boys **½

20 juin 2014

New Jersey, 1951. De jeunes délinquants possédant un talent musical rêvent du jour où ils accèderont au vedettariat. La persévérance les mènera au sommet des palmarès musicaux au cours des années 60.

Réalisateur: Clint Eastwood | Dans les salles du Québec le 20 juin 2014 (Warner)

En deux heures, Clint Eastwood expose les débuts modestes, l'ascension et la chute du groupe The Four Seasons. Malheureusement, Jersey Boys n'est pas à inscrire en lettres dorées au palmarès du réalisateur. La facture visuelle et la mise en scène sont en effet tributaires d'un langage télévisuel et il est dommage de constater qu'il manque à ce film la magie qui fait la spécificité des œuvres cinématographiques. De plus, certaines problématiques intéressantes (le rapport à la célébrité par exemple) sont laissées de côté au profit du mélodrame et d'un humour bon enfant.
Le scénariste semble avoir voulu ratisser trop largement les dix années ayant mené au succès du groupe. Le résultat est plutôt anecdotique et n'est pas sauvé par la volonté du réalisateur d'en rajouter en laissant ses personnages s'adresser directement à la caméra (procédé qui ne parvient pas pour autant à en faire autre chose que des caricatures).
Pourtant, malgré certaines longueurs (les 30 premières minutes sont laborieuses), le film a tout de même le mérite de divertir. Les acteurs livrent des performances honnêtes et nous arrachent souvent un sourire. De plus, la musique du groupe occupe une place de choix et nous permet de découvrir (ou redécouvrir) avec plaisir des classiques de la musique populaire américaine.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon