Fantasia 2014: Real (Riaru: Kanzen naru kubinagaryû no hi) ***½

5 août 2014

Réalisé par Kiyoshi Kurosawa

Kiyoshi Kurosawa a presque un don pour utiliser le cinéma de genre et l'amener dans de nouvelles directions. Son nouveau film, Real saute par l'entremise de la science-fiction dans le subconscient de ses personnages pour l'explorer dans sa bizarrerie comme dans sa banalité.
L'installation est simple, le récit étant limité à quelques lieux aux allures familières. Dans ces endroits typiques, Kurosawa insère des éléments anormaux, tour à tour effrayants et poétiques, issus de la psyché des personnages.
La mise-en-scène de Kurosawa s'approprie sans problème le subconscient comme la banalité. Les lieux routiniers redeviennent étranges alors que souvenirs et pensées se matérialisent, prenant la forme d'apparitions, semblables à des fantômes. L'allure posée, presque clinique, de sa réalisation contraste avec les univers mentaux et renforce leur apparence réelle. Par ce contraste, Kiyoshi Kurosawa donne à Real un grand pouvoir de fascination et, ce, même lorsque le récit se fait hésitant.
L'histoire révèle méthodiquement ses éléments, dévoilant progressivement le passé de ses personnages. Le rythme lent aide à donner à toutes les facettes du récit le temps qu'elles méritent mais, à quelques rares occasions, certains développements sont plus difficilement amenés. L'univers traité étant ce qu'il est, le réalisateur s'efforce d'en établir les règles avec attention. Sans être fastidieux, le scénario ne progresse pas aussi bien qu'il devrait. Il peine à fermer adéquatement toutes ses intrigues, même s'il réussit finalement à trouver une conclusion satisfaisante.
Real fascine et, s'il le fait toutefois avec quelques accrocs, réussit à rendre cette fascination significative.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon