Kingsman: The Secret Service (Kingsman - Services secrets) **½

13 février 2015

Eggsy (Taron Egerton), un adolescent sans avenir de la banlieue londonienne, voit sa vie changée lorsque Galahard (Colin Firth) l’invite à devenir le nouveau membre d’une organisation d’agents secrets. Son entrainement est toutefois chamboulé lorsqu’un mégalomane (Samuel L. Jackson) menace d’exterminer la race humaine.

Réalisé par Matthew Vaughn | Dans les salles du Québec le 13 février 2015 (20th Century Fox)

Matthew Vaughn avait déjà adapté, avec Kick-Ass, une bande-dessinée de Mark Millar. Les deux se rejoignent une fois de plus pour Kingsman: The Secret Service, une réécriture moderne des films d’espions des années soixante. À l’image de leur première collaboration, le résultat est énergique et non sans charme, mais agace par son attitude puérile.
On ne saurait tenir le réalisateur responsable des problèmes de son film. Vaughn témoigne d’un enthousiasme sans borne, livrant une mise en scène hyperactive amusée et parfaitement consciente du produit qu’elle livre. Les scènes d’action s’enchaînent rapidement tout en étant rythmées avec humour et le film évite de s’attarder trop souvent sur sa mince trame narrative. Malheureusement, les rares fois où cela se produit sont peu convaincantes. Le scénario aurait mieux fait d’assumer complètement son égocentrisme en évitant de s’attaquer à des dimensions morales, car en n’assumant pas complètement son pastiche, le résultats est parfois désolant.
Pour sa part, le protagoniste adolescent est tout bonnement exécrable et, alors que les personnages font souvent l’éloge des bonnes manières, l’humour devient parfois vulgaire pour un résultat peu probant. Les personnages secondaires sont tout de même inspirés. Colin Firth, en espion qui n’a rien à envier à James Bond, rehausse l’ensemble avec un ton pince-sans-rire qui ajoute une dimension plus subtile et intelligente à une œuvre par moment grossière alors que, en grand méchant, Samuel L. Jackson propose un vilain complètement caricatural, d’une amusante grotesquerie. Les deux acteurs sont à l’origine des meilleurs moments de Kingsman: The Secret Service, film qui remplit parfaitement son contrat, mais qui n’est pas sans passages regrettables!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon