Kumiko the Treasure Hunter **½

17 avril 2015

Kumiko (Rinko Kikuchi) mène une existence solitaire. Convaincue de pouvoir mettre la main sur un trésor vu en visionnant une vielle VHS du film Fargo, elle se rend au Minnesota.

Réalisation: David Zellner | Dans les salles du Québec le 17 avril 2015 (EyeSteel Films)

Une prémisse intrigante, un ton légèrement décalé et un montage audacieux font de Kumiko the Treasure Hunter un film extrêmement plaisant à regarder. Kumiko, une jeune femme légèrement déphasée n'arrive pas à se conformer aux normes de la société japonaise. Célibataire à l'aube de la trentaine et n'ayant aucune passion pour son travail, elle part en quête du trésor vu dans un film des frères Coen. Rinko Kikuchi interprète avec sensibilité cette jeune femme à la recherche d'un sens à sa vie.
Le scénario de David Zellner (coécrit avec son frère) est rempli de dialogues savoureux qui trouvent un parfait équilibre entre comédie et drame. Le film qui possède également de nombreuses qualités (musique, direction de la photographie) fait cependant penser à un exercice de style. On ne pourra reprocher au réalisateur l'originalité et l'audace de la mise en scène qui font preuve d'une certaine maîtrise. Pourtant, il y a dans l'exécution une abondance de références qui pourront agacer. En voulant faire un film qui rend en quelque sorte  hommage à un film culte, Zellner tente de trouver sa place dans le cinéma américain. Les influences sont toutefois trop fortes pour convaincre totalement de son unicité.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon