Vues d’Afrique 2015: The Forgotten Kingdom ***½

2 mai 2015

Réalisateur: Andrew Mudge

Sur le papier, un film qui se passe au Lesotho réalisé par un Américain peut faire craindre le traitement carte postale. Nous nous apercevons vite qu’il n’en est rien et qu’Andrew Mudge filme aussi bien les magnifiques paysages du Lesotho que ses habitants, qu’il donne l’impression de connaître depuis toujours.
Les premières minutes impressionnent par leur rythme rapide, à l’image de la vie de ces jeunes de Johannesburg qui ont tout de la graine de voyous. On se demande comment le réalisateur va tenir la distance, mais la question devient vite caduque car il change rapidement son fusil d'épaule pour aller dans un petit village du Lesotho avec son héros, de retour dans son pays d'origine qu'il avait quitté enfant.
Ce retour aux origines après une incursion dans une grande ville peut faire craindre un message simpliste sur les bienfaits des traditions contre les dangers de la modernité (la grande ville est synonyme de mal). Là encore, il évite le piège et dresse un portrait plus nuancé (certaines valeurs traditionnelles n'ont pas que du bon). D'ailleurs, ce qui est important, ce sont les vraies valeurs, aussi intemporelles qu’universelles (le respect de l’autre, l’importance de suivre sa voie), que va progressivement épouser le héros, accompagné d’un jeune compagnon de voyage mystérieux (une des belles idées du film).
Simple, beau, parfaitement mis en scène et interprété, la film possède d'évidentes qualités mais n'est pas sans défauts. La musique originale est parfois trop présente sur certaines scènes et le réalisateur / scénariste a une petite tendance à aller un peu trop vers le mélo. Cependant, même si cet aspect prend le risque d’agacer, il est assumé avec une telle sincérité qu’il ajoute une petite touche de charme à un film qui finit par nous envoûter de sa délicate beauté.
Indéniablement la belle surprise de cette édition de Vues d'Afrique.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon