Testament of Youth ***

19 juin 2015

Une jeune idéaliste (Alicia Vikander) voit sa vie bousculée lorsque son frère (Taron Egerton) et son fiancé (Kit Harington) s'enrôlent dans l'armée britannique.

Réalisation : James Kent | Dans les salles du Québec le 19 juin 2015 (Métropole Films)

Basé sur les mémoires de Vera BrittainTestament of Youth relate, avec une certaine retenue, le destin tragique de jeunes Britanniques dont la vie sera brisée par la Première Guerre mondiale. De ce fait, il faut saluer la mise en scène élégante de Kent (qui n'est pas sans rappeler les films de Joe Wright), ainsi qu'un scénario juste et nuancé qui ne tombe pas dans l'obsession du pathos.
Pourtant, il aurait été facile de sortir les violons pour faire du personnage de Vera (interprété avec candeur par Vikander) une femme désœuvrée, victime des circonstances. Le réalisateur propose de donner à ces personnages une profondeur rafraîchissante. Ainsi, les situations dites dramatiques, telles qu'une histoire d'amour impossible, le départ à la guerre, les horreurs de celle-ci, ne sont pas des prétextes pour tirer les larmes au spectateur.
Somptueusement filmés, les paysages anglais sont associés à la naïveté et les espoirs de jeunesse. De ce fait en faisant le choix de ne pas embellir les images associées au combat, le film a le mérite d'être cohérent visuellement. Même si certains effets de mise en scène alourdissent quelque peu le propos (quelques retours en arrière), James Kent s'en tire admirablement bien pour une œuvre de ce genre.
Le discours qu'il porte sur la guerre et ses effets à travers cette jeune Vera est toujours d'actualité.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon