X-Men : Apocalypse **½

27 mai 2016

Suite à un sommeil forcé, un mutant recrute un groupe de marginaux pour éradiquer la race humaine une fois pour toutes.

Réalisation: Bryan Singer | Dans les salles du Québec le 27 mai 2016 (20th Century Fox)

Le précédent épisode de la série (X-Men : Future Days of Past) nous laissait présager le pire. L’apocalypse annoncée par le titre de ce nouvel épisode nous est présentée sous la forme d’une menace pesant sur l’humanité; un vilain aux intentions diaboliques a pour but d’anéantir les hommes. Bien que ce danger aux conséquences tragiques permette de créer une tension dramatique, on a du mal à adhérer à l’urgence (ou à la nécessité) de la mission. Derrière un récit à l’apparence complexe, les divers rebondissements du scénario finissent par ennuyer.
Singer nous offre toutefois une mise en scène efficace qui parvient à nous tenir en haleine. De plus,, on apprendra quelques éléments sur la psychologie de ces héros en devenir. Bien que certaines de ces notes biographiques soient amenées avec un manque de subtilité, on ne pourra s’empêcher de reconnaître la volonté d’apporter une dimension humaine aux personnages.
Il s’agit là d’un des aspects les plus intéressants du film. Bien que réducteur dans la manière dont il est présenté, X-Men : Apocalypse propose un questionnement intéressant sur la dualité des humains aux pouvoirs surnaturels. Comment (ou pourquoi) sauver un monde qui les rejette et qui, en même temps, a besoin d’eux ? C’est peut-être tout l’attrait de ce film où les mutants, à travers leurs combats intérieurs, dégagent une fragilité d’une profondeur insoupçonnée.
L'avis de la rédaction :

Miryam Charles: **½
Martin Gignac: ***
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon