Sieranevada ***

13 janvier 2017

À la mort de son père, un homme retourne dans sa famille afin de participer à un repas commémoratif.

Réalisateur : Cristi Puiu | dans les salles du Québec le 13 janvier (AZ Films)

D’une durée de près de trois heures, le nouveau film du cinéaste Roumain Cristi Puiu (The Death of Mr. Lazarescu) propose une chronique familiale des plus captivantes. Même si l’on ne saisit pas complètement les rites et coutumes, la structure de récit est si bien ficelée que l’on parvient à s’attacher aux personnages. En situant son film autour d’un repas dont on ne sait s’il aura lieu (la bénédiction doit être donnée par un prêtre qui tarde à arriver), le réalisateur réussit à nous confronter à nos propres rapports familiaux.
Enrichi d’une mise en scène sobre, Sieranevada porte son attention au détail. Ainsi, une série de mets posés sur une table ou des cadres sur les murs, permettent d’approfondir les rapports entre les divers personnages. De plus, certains éléments qui sembleront anodins évoqueront la relation trouble entre les morts et les vivants.
Malgré sa durée, et probablement grâce à un scénario riche en dialogues savoureux, le film ne s’essouffle pas. Nous assistons à cette tentative de réunion, un peu forcés de rester jusqu’à la fin, comme on le ferait en famille. Cependant, même si nous y allons parfois à reculons, nous en ressortons au final heureux d’avoir passé un si bon moment. Puiu nous rappelle de manière ingénieuse que c’est avec la famille (avec ses bons et ses mauvais côtés) que se forge notre rapport au monde.
L'avis de la rédaction :

Miryam Charles: ***
Jean-Marie Lanlo: **
Martin Gignac: ***½
Olivier Bouchard: **
Olivier Maltais: ***½
 

Suivre Cinéfilic

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Pascal Grenier (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard (AQCC)
Olivier Maltais
Ambre Sachet
Réviseure:
Geneviève Pigeon