Get Out *½

24 février 2017

Un jeune Afro-américain (Daniel Kaluuya) est invité à passer quelques jours dans la famille de sa petite amie (Allison Williams). Sur place, il découvre que leur comportement est des plus étranges.

Réalisateur : Jordan Peele | dans les salles du Québec le 24 février (Universal)

Tout en explorant certains codes du genre horreur, Get Out propose une vision terrifiante des tensions raciales, malheureusement toujours présentes aux États-Unis. Jouant habilement sur le malaise qui peut survenir lors d’une première rencontre avec la belle-famille (lui est noir, elle est blanche), le réalisateur met en lumière diverses formes d’esclavage.
Le choix conscient de mettre en scène un héros noir (ce qui est assez rare dans le genre) questionne la perception ainsi que le discours lié au racisme. Car si la famille semble accueillante au départ, le discours est autre (malgré son apparence d’ouverture). Cependant, la force du sujet semble perdue en raison de la volonté de nier l’horreur de la chose. En cherchant à doser la tragédie (des Afro-américains sont enlevés et tués en toute impunité) et à brouiller les cartes en introduisant un personnage à vocation comique, le film finit par perdre de l'intérêt (d'autant plus que l’humour ne fonctionne pas du tout).
Un homme noir, victime de nombreux abus psychologiques et physiques, se vengeant de ses oppresseurs blancs de manière assez violente ne sont pas des images que l’on voit souvent au cinéma. Cependant, malgré l'originalité de son propos, Get Out n’est malheureusement jamais à la hauteur de ses revendications.
L'avis de la rédaction :

Miryam Charles: *½
Jean-Marie Lanlo: **
 

Suivre Cinéfilic

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Pascal Grenier (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard (AQCC)
Olivier Maltais
Ambre Sachet
Réviseure:
Geneviève Pigeon