Baccalauréat / Graduation (Bacalaureat) ****

28 avril 2017

Un père de famille (Adrian Titieni) tente de sauver l'avenir de sa fille (Maria-Victoria Dragus), victime d'une agression juste avant d'importants examens scolaires.

Réalisatrice : Cristian Mungiu / Dans les salles du Québec le 28 avril 2017. (AZ Films)

Mêlant le politique au personnel, la nouvelle vague du cinéma roumain n'en finit plus de décrire les situations parfois absurdes qui découlent du régime Ceausescu. Quelques mois après le généreux Sieraneva de Cristi Puiu, c'est au tour de Baccalauréat de Cristian Mungiu de marquer les esprits.
Débutant sous des fondations sociales où la corruption est parfois la meilleure amie de l'Homme, la dernière fresque du créateur des magistraux 4 mois, 3 semaines, 2 jours et Au-delà des collines se recentre rapidement sur l'être humain. Le héros, noble et imparfait, fera l'impossible pour secourir la chair de sa chair, allant jusqu'à trahir ses idéaux et ainsi se mettre à dos des personnes-clés de son existence.
Portée par un immense sentiment d'injustice et de moralité au sein d'un récit qui pourrait paraître un brin didactique, la fable complexe n'est pas sans rappeler les opus des frères Dardenne. Mungiu partage leur indignation et cette façon presque unique de travailler. Les répétitions, nombreuses, sont au service d'une mise en scène minutieuse, toujours ancrée dans le réel. Une impressionnante maîtrise technique judicieusement récompensée à Cannes permet de longuement filmer sans trop couper au montage et de profiter des performances magnifiques des comédiens. Adrian Titieni porte d'ailleurs le film à bout de bras et développe une délicate relation père/fille avec Maria Dragus, aperçue dans l'inoubliable Ruban blanc de Michael Haneke.
Le cinéaste roumain - probablement le meilleur de sa génération - ne réinvente certes pas son art et malgré ses immenses qualités, Baccalauréat est fait du même bois de première qualité que ses prédécesseurs. La réussite d'un tel triplé consiste cependant un exploit majeur.
L'avis de la rédaction :

Martin Gignac: ****
Jean-Marie Lanlo: ***
Pascal Grenier: ***½
Olivier Bouchard: ****
Olivier Maltais: ***½
Ambre Sachet: ***
 

Suivre Cinéfilic

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Pascal Grenier (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard (AQCC)
Olivier Maltais
Ambre Sachet
Réviseure:
Geneviève Pigeon