Hanna ***½

8 avril 2011

Hanna (Saoirse Ronan) vit avec son père (Eric Bana) à l’abri  de toute civilisation et reçoit de sa part un entraînement intensif à différentes techniques de combats. À la fin de l’adolescence, enfin prête, elle peut sortir de sa retraite pour découvrir le monde et affronter Marissa (Cate Blanchett), une agente des services secrets qui cherche à l’éliminer par tous les moyens.

Réalisateur : Joe Wright | En salles le 8 avril 2011 (Alliance Vivafilm)



Hanna est un film qui fait voyager (du Grand Nord à un parc d’attraction désaffecté ou du désert marocain à une ville allemande peu accueillante) avec un savoir-faire et un plaisir évidents. Il a également le mérite de l’originalité puisque sous des allures de thriller d’action se cache en réalité un conte de fée moderne assez réjouissant avec Cate Blanchett dans le rôle de la sorcière et Saoirse Ronan (impeccable) dans le rôle de l’adolescente naïve qui découvre un monde à la fois beau et dangereux. Cette approche autorise tous les excès, caricatures et symboles (et Joe Wright semble s’en donner à cœur joie) mais ce qui fait la grande force du film, ce sont les quelques scènes d’actions très graphiques et parfaitement mises en scène (l’évasion d’Hanna et la scène des containers figurent probablement parmi les plus réussies de ce début d’année!).
Bien sûr, tout n’est pas parfait et l’inégalité qualitative des scènes (la grande qualité des unes mettant encore plus en lumière la relative faiblesse des autres) pose de petits problèmes de rythme, mais les quelques instants sublimes dont la quasi abstraction graphique s’accorde parfaitement avec la musique des Chemical Brothers nous font vite oublier cette petite faiblesse.
Et si Hanna était le premier vrai bon film grand public de ce début d’année?
Il était temps!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon