Kaboom ***½

6 mai 2011

Smith (Thomas Dekker) passe ses journées à trainer sur le campus avec son amie Stella (Haley Bennet) ou à fantasmer sur son colocataire (Chris Zylka), un jeune homme beau, blond et musclé.  Après avoir absorbé des substances prohibées à l’occasion d’une soirée, il est témoin du meurtre d’une fille à la chevelure flamboyante par des hommes portant des masques d’animaux. Comprenant qu’il ne s’agissait en rien d’hallucinations, il cherchera à en savoir plus… et peut-être même à sauver le monde.

Réalisateur : Gregg Araki │ En salles le 6 mai 2011 (Films Séville)

Après une petite parenthèse de deux films (dont le chef d’œuvre Mysterious Skin), Gregg Araki revient à un univers plus proche de la Teenage Apocalypse Trilogy qui l’avait révélé.
Ses amateurs retrouveront donc les ingrédients de ses premiers succès : sexe débridé, histoire à dormir debout, homosexualité, surnaturel, drogue, James Duval, mauvais goût foutraque et délire apocalyptique teinté de mélancolie. Notre américano-japonais préféré n’a pas non plus perdu la main : univers graphique pop toujours aussi impressionnant, rythme toujours aussi entrainant et dynamitage  des films pour ado toujours aussi jouissif. Les connaisseurs ne se feront donc pas prier pour  plonger à nouveau dans un univers inimitable (mais finalement sans grande surprise), les autres découvriront un cinéaste singulier… et les ronchons penseront qu’ils ont vu du gros n’importe quoi. Mais si Araki, comme ses personnages, fait en effet n’importe quoi pour oublier cette sombre réalité, il le fait avec classe!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon