Beginners ***

24 juin 2011

Olivier (Ewan McGregor) rencontre une jeune actrice française (Mélanie Laurent) dont il tombe amoureux. Ce nouvel amour lui donnera l’occasion de repenser aux derniers mois de la vie de son père (Christopher Plummer). Celui-ci, à 75 ans et après 45 ans de mariage, avait tardivement dévoilé son homosexualité. Il avait enfin pu profiter d’une vie pleine et tumultueuse qui lui était jusqu’alors interdite.

Réalisateur : Mike Mills │ En salles le 24 juin 2011 (Alliance Vivafilm)

Si le thème principal de Beginners n’est pas d’une grande originalité (quel que soit notre âge, nous sommes toujours des débutants face à une nouvelle relation amoureuse), il serait absurde de réduire Beginners à une comédie sentimentale sans surprise. Mike Mills a en effet su donner à son film un ton original, à la fois léger et grave (comme la vie), saupoudrer quelques belles idées ici et là (sa façon de nous situer dans une époque à travers des photos est délicieuse) ou éviter le ridicule de certaines situations (le chien qui parle) tout en nous offrant quelques scènes d’une belle sensibilité.
Il a également su prendre le risque d’aborder un grand nombre de sujets (la maladie, la mort, l'homosexualité, le poids des normes dans la société...). Malheureusement, sa gestion des flashbacks est plus criticable. On comprend sa volonté d'établir un lien entre l'histoire du père et celle de son fils sous forme de souvenirs, mais ceux-ci, trop nombreux et morcelés, donnent finalement l'impression d’intervenir de manière hasardeuse et finissent par casser aussi bien le rythme du film que son charme plutôt que de nous faire revivre le passé.
Begginers n'en demeure pas moins un film agréable qui ose prendre des risques, généralement maîtrisés, tout en mélangeant le drame familial et la comédie sentimentale avec autant de réussite que le réalisme et la fantaisie.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon