De vrais mensonges **

9 septembre 2011

Émilie (Audrey Tautou) est la fille de Maddy (Nathalie Baye), qui ne s'est jamais remise du départ de son mari (Daniel Duval). Jean (Sami Bouajila) est homme d'entretien dans le salon de coiffure d'Émilie, dont il est éperdument amoureux en secret. Trop timide pour lui déclarer sa flamme, il lui adresse une lettre d'amour anonyme. Emilie n'y prête d'abord pas attention, puis décide de la recopier et de l'envoyer à sa mère pour lui redonner goût à la vie en lui faisant croire qu'elle est admirée en secret. Maddy est persuadée que Jean en est l'auteur et se met en tête de le séduire.

Réalisateur : Pierre Salvadori | En salles le 9 septembre 2011 (Métropole Films)

Le dernier film réalisé par Pierre Salvadori n'est pas dénué de qualités : des dialogues biens écrits (peut-être le point fort du film), des acteurs plaisants (même si Audrey Tautou en fait un peu trop), une agréable révélation (Stéphanie Lagarde, délicieuse) et une sympathique ambiance estivale de bord de mer qui donne au film une belle luminosité. Malheureusement, l'histoire digne d'un vaudeville de boulevard est particulièrement tirée par le cheveux et Salvadori est incapable de lui insuffler la moindre trace de charme, de fantaisie, d'élégance, de vitalité ou de folie. Faute d'un moteur assez puissant, le film ne décolle donc jamais : il reste perpétuellement laborieux et voit son intrigue se développer de manière de plus en plus poussive.
Les petites qualités sus-citées permettront probablement à De vrais mensonges de ravir les amateurs les moins exigeants de comédies sentimentales. Pour les autres, cela sera plus difficile!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon