Drive (Sang-froid) ***½

16 septembre 2011


Un cascadeur (Ryan Gosling) se transforme la nuit venue en escroc et sert de chauffeur à divers criminels. Pour venir en aide à sa voisine (Carey Mulligan) dont il est amoureux, il décide de servir de conducteur lors d’un vol auquel participera le mari (Oscar Isaac) de celle-ci. Mais le cambriolage tourne au drame : le chauffeur n’aura d’autre choix que de suivre la voie de la vengeance.

Réalisateur : Nicolas Winding Refn | En salles le 16 septembre 2011 (Alliance Vivafilm)

Drive, véritable western moderne, met en scène un personnage masculin solitaire vivant selon un code moral facilement condamnable. Quasi invisible parmi les hommes, le chauffeur sans nom (il se fait appeler Driver ou The Kid) se cache derrière un masque aussi bien pour effectuer ses cascades que dans le quotidien. Il s'exprime peu, on ne sait pas d’où il vient ou ce qui le relie à toute cette violence. On ne peut s’empêcher d’être troublé par son agressivité. De manière fort intéressante, Nicolas Winding Refn place le spectateur face à cette violence et aux raisons qui la motivent mais également face à l’amour qui finit par tout conquérir... du moins durant un instant.
Hautement inspiré du cinéma d’action des années 80, Drive est un film troublant. Si le scénario est en surface assez convenu dans la mesure où il présente une éternelle histoire de vengeance, le film se démarque par son traitement visuel et stylistique qui n’est pas sans rappeler l’époque où la direction photographique et artistique occupaient un rôle à part entière dans le développement du scénario.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon