Snow & Ashes (Neige et cendres) ****

16 septembre 2011

Un correspondant de guerre (Rhys Coiro) se réveille dans une chambre d’hôpital. Les souvenirs de son dernier reportage dans une zone de conflit située en Europe de l’Est lui reviennent progressivement. Parviendra-t-il à reconstituer ce puzzle cérébral et à recouvrer la mémoire?

Un film réalisé par Charles-Olivier Michaud | En salles le 16 septembre 2011 (AZ Films)

Un mois après Sur le rythme, film de danse mal écrit et bien filmé, Charles-Olivier Michaud retrouve le chemin des salles avec Snow & Ashes, premier film beaucoup plus personnel et d'une qualité nettement supérieure. Malgré son petit budget et sa petite équipe (lire notre article Charles-Olivier Michaud et Snow & Ashes), le réalisateur parvient à nous faire voyager dans un pays d'Europe de l'Est en conflit avec un réalisme saisissant. Il fait aussi preuve de ses multiples talents : en tant que scénariste (contrairement à la scénariste/productrice de Sur le rythme, il a compris qu’un scenario peu dialogué mais bien construit vaut mieux que l’inverse), comme réalisateur (une mise en scène nerveuse et précise qui sait aussi être audacieuse), mais également dans le choix de ses collaborateurs (le directeur photo Jean-François Lord signe une image magnifique et l’acteur principal Rhys Coiro est littéralement imprégné par son personnage). Cette somme de talents lui permet de transformer son coup d’essai en une belle réussite et de nous livrer un portrait de reporter de guerre en forme de voyage dans les souvenirs, certes complexe mais particulièrement limpide et maîtrisé.
Nous espérons fortement qu'à l'avenir, Charles-Olivier Michaud ne se contentera pas d'être un metteur en scène talentueux au service d'un producteur moins inspiré, mais qu'il retrouvera un cinéma aussi personnel que ce très réussi Snow & Ashes.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon