Festival du Nouveau Cinéma : les 20 films qui font (le plus) envie!

10 octobre 2011

Le Festival du Nouveau Cinéma ouvre ses portes dans deux jours. Ceux qui ont eu le programme entre les mains partageront probablement mon constat : cette programmation est des plus alléchantes et prend des allures de best-of des grands festivals de 2011. Sur les vingt films que j’ai sélectionnés pour rédiger cet article, un grand nombre a en effet été projeté dans les trois grands festivals (Cannes, Venise, Berlin).
Ceux qui n’étaient pas à Cannes pourront donc se rattraper en découvrant le magnifique La guerre est déclarée ****½ de Valérie Donzelli, qui fera l’ouverture du festival le 12 octobre avant de prendre le chemin des salles dès le vendredi suivant. Le numéro deux du palmarès cannois sera également présent (Once Upon a Time in Anatolia de Nuri Bilge Ceylan, Grand Prix) tout comme bon nombre de films présents dans la sélection officielle (L’apollonide (souvenirs de la maison close) de Bertrand Bonello, Melancholia de Lars Von Trier, La peau que j’habite de Pedro Almodóvar, Sleeping Beauty de Julia Leigh). D’autres films donneront également des allures de Côte d’Azur à la métropole québécoise : Take Shelter de Jeff Nichols (qui a raflé plusieurs prix à la Semaine de la critique, dont le prix FIPRESCI), Les géants du belge Bouli Lanners (qui fit forte impression à la Quinzaine des réalisateurs), Hors Satan de Bruno Dumont (cette année sélectionné dans la section Un Certain Regard) ainsi que Guilty of Romance de Sion Sono (Quinzaine des Réalisateurs). Pour vous prouver la diversité de la programmation, je continue cette énumération avec un univers très éloigné de celui de Sion Sono : Le cheval de Turin **** de Béla Tarr (Grand prix du Jury et Prix FIPRESCI à Berlin). D’autres films sélectionnés dans la capitale allemande seront aussi du voyage. Je pense particulièrement à Une séparation d’Asghar Farhadi (Ours d’or, qui a connu depuis un succès critique et public considérable en France), ou Pina ***½ de Wim Wenders (qui utilise la 3D de manière particulièrement convaincante).
Notre tournée des festivals nous emmène maintenant à Venise. Le Lion d’or, (Faust d’Alexandre Sokourov) sera présent et me donnera une nouvelle occasion de pénétrer l’univers du cinéaste russe qui me fascine sans pourtant parvenir à me convaincre. Très différent et également fort remarqué lors du festival italien, Shame de Steve McQueen (Prix FIPRESCI) sera au FNC, tout comme Kotoko du passionnant Shinya Tsukamoto (Prix Horizons).
Ma petite sélection m’a également conduit vers le Canada : Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau (représentant du pays dans la course aux Oscars, et sélectionné dans le cadre du prestigieux festival de Locarno) fera la clôture du Nouveau Cinéma. Il conviendra également de surveiller particulièrement trois autres films d’ici : Nuit #1 d’Anne Émond, Décharge de Benoît Pilon et Laurentie *** de Mathieu Denis et Simon Lavoie (très intéressant, même s’il risque fort de faire quitter la salle à plus d’un spectateur… mais nous en reparlerons bientôt !).

Cette sélection personnelle, éclectique et forcément subjective est loin de faire honneur à l’ensemble des films sélectionnés. Elle se contente d’être une piste pour le spectateur cinéphile. Je vous conseille donc fortement de vous rendre sur le site internet du festival  en complément de la lecture de cet article.

Les films suivis d’étoiles ont déjà été vus par cinéfilic (les étoiles représentent leur note). Les autres seront découverts lors du festival. Les plus intéressants à nos yeux (qu’ils soient dans cette liste ou non) seront critiqués tout au long de l’événement. Un bilan viendra compléter nos mini-critiques en fin de festival.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon