Laurentie ***

28 octobre 2011

Film présenté dans le cadre du Festival du Nouveau Cinéma

Louis Després (Emmanuel Schwartz) a 28 ans, deux amis, un boulot sans intérêt, des collègues aux discussions insignifiantes et une blonde qu'il ne voit plus... Pour meubler le vide de son existence, il fréquente les bars de danseuses, regarde des vidéos porno et se masturbe frénétiquement. En clair, il a une vie de merde, à l'opposé de son nouveau voisin beau, séduisant, anglophone et populaire.

Réalisateurs : Mathieu Denis et Simon Lavoie | En salles le 28 octobre 2011 (Funfilm Distribution)

Avec Laurentie, Mathieu Denis et Simon Lavoie ne cherchent visiblement pas à plaire à tout prix, ce qui est plutôt bon signe. Malheureusement, cette volonté tourne parfois au procédé et finit par manquer de justesse tant le film donne l'impression d'avoir été fait avant tout pour choquer : à des scènes de sexe très crues s’ajoutent ainsi une certaine complaisance à montrer ce pauvre Emmanuel Schwartz (par ailleurs impressionnant de haine, de souffrance et de douleurs retenues), sexe en main une bonne partie du film, se masturbant parfois frénétiquement. D’autres aspects tout aussi systématiques sont agaçants, principalement l’abus de plans séquences. Si l'intérêt de certains est évident (les trois hommes à table autour d'une bière, sublime !), d'autres (le déménagement) ressemblent à une solution de facilité.
Pourtant, malgré cela, il faut bien admettre que les réalisateurs ont réussi à atteindre leur but. Ils sont parvenus à nous faire ressentir avec force la hargne du héros, sa frustration, son renfermement et ses complexes qui le mènent à l'irrémédiable.
Un peu à la manière d'un film de Bruno Dumont, Laurentie rebutera et verra plus d'un spectateur sortir de la salle avant la fin. Il comblera aussi ceux qui n'ont pas peur d'un cinéma différent, risqué et a priori antipathique... à condition bien sûr de fermer les yeux sur quelques petites faiblesses.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon