BEING ELMO: A PUPPETEER’S JOURNEY **½

2 décembre 2011

Le documentaire américain retrace le parcours de Kevin Clash, l’homme derrière Elmo, personnage de Sesame Street tant apprécié des petits. Sa passion pour les marionnettes le mènera de son modeste quartier de Baltimore au Sesame Workshop à New York.

Réalisateurs : Constance Marks et Philip Shane | En salles le 2 décembre 2011 (Métropole Films Distribution)

Présenté dans de nombreux festivals et lauréat de plusieurs prix, Being Elmo raconte la touchante histoire d’un Afro-Américain qui, dès sa tendre enfance, développe un intérêt pour les marionnettes en regardant Captain Kangaroo à la télé. De ses débuts, à la télévision locale, jusqu’à sa rencontre avec Jim Henson, créateur des personnages de Sesame Street et de The Muppet Show, ses parents puis son mentor, Kermit Love, ont su croire en son talent et l’encourager à poursuivre ses rêves. Bien que le film ne révolutionne pas le genre, l’attention portée à la recherche d’extraits d’archives télé et d’autres documents visuels pertinents illustre adéquatement l’itinéraire de Kevin. Ce dernier a su donner vie au personnage de peluche rouge, lui attribuant une personnalité sympathique et aimante doublée d’un désir constant de faire des câlins. Les passages où les enfants interagissent avec Elmo sont particulièrement émouvants, mais le récit ne cache pas non plus une certaine faille. Ainsi, comme le marionnettiste est souvent pris par ses engagements, il n’a pratiquement pas vu grandir sa fille. Narré par Whoopi Goldberg, le documentaire est empreint de la générosité de Kevin Clash qui n’hésite pas à se déplacer à travers le monde et à transmettre son savoir afin de faire plaisir aux enfants. Being Elmo saura assurément plaire à ceux qui ont grandi en regardant Sesame Street, mais réussira également à attendrir un public beaucoup plus large.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon