The Deep Blue Sea ****

13 avril 2012

Une jeune femme (Rachel Weisz, magnifique) quitte son mari (Simon Russell Beale) plus âgé qu’elle pour un jeune soldat (Tom Hiddleston) revenu de la guerre.

Réalisateur : Terence Davies | Dans les salles du Québec le 13 avril 2012 (Métropole Films Distribution)

Terence Davies (Of Time and the City, Distant Voices, Still Lives) signe un mélodrame puissant qui implique constamment le spectateur dans un dialogue avec ses personnages. Adaptation de la pièce du même nom de Terence Rattigan (The Winslow Boy, The Browning Version), le film s’ouvre de façon grandiose sur un concerto pour violon où l’on assiste à la tentative de suicide de la femme. À partir de cet instant, le film devient une œuvre singulière qui se détache du drame classique. À partir d’un sujet qui a été largement traité au cinéma (une femme quittant un mari austère pour un jeune homme fougueux), le réalisateur arrive à créer une œuvre originale et touchante qui n’est pas très loin du chef-d’œuvre. Ses personnages a priori caricaturaux sont en réalité tout en nuance (le mari cocu dissimule une compassion insoupçonnée et la relation de la femme avec son jeune amant n’est pas aussi rose qu’il n’y paraît au départ). Ainsi, les souvenirs de la femme (servis par un montage habile) n’apportent pas de réponses aux énigmes du présent mais nourrissent le film d’une sensation de flottement narratif et de mystère. De leurs côtés, la trame musicale et la direction photo contribuent également à faire de ce film (qui déjoue les clichés qui entachent le mélodrame) une œuvre forte.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon