Fantasia 2012: Schoolgirl Apocalypse ***½

29 juillet 2012

Réalisateur: John Cairns

Tous les hommes, soudainement transformés en zombis, prennent les femmes pour cibles... On l’aura compris, sur le papier, Schoolgirl Apocalypse ressemble fortement à un film de zombis comme il en existe à la pelle! Dans les faits, il n’en est rien.
Les zombis se font en effet globalement très rares dans ce premier long métrage réalisé par John Cairns, un américain vivant à Tokyo depuis 15 ans. Ce qui semble surtout l’intéresser est moins cette histoire de zombis misogynes que la restitution d’une ambiance de fin du monde où plus rien n’est sûr, même si l’espoir persiste (les séquences de rêves animés, d’une belle naïveté). En s’appuyant parfaitement sur une musique minimaliste et une photo crépusculaire, John Cairns parvient à donner vie à un univers qui devient au fil du temps l’arrière plan idéal à l’émergence du parcours initiatique de sa jeune héroïne.
Bien sûr, ce film lent et au scénario un peu abscons risque de laisser sur leur faim les amateurs de films de zombis. D’autres le trouveront peut-être un peu vain (ou au contraire se livreront à une analyse très poussée et intellectualiseront chaque détail jusqu’à l’indigestion). Nous préférons pour notre part nous laisser happer par l’univers créé par John Cairns et apprécier sans autre forme de procès cette belle surprise offerte par Fantasia.
Décidément, c’est lorsque le festival montréalais s’intéresse à la porosité qui existe entre le cinéma de genre et le cinéma d’auteur que nous l’apprécions le plus!
 
Rechercher sur cinéfilic

Suivre Cinéfilic

Archives