Red Dawn (L’aube rouge) **½

21 novembre 2012

Un ancien combattant d’Irak (Chris Hemsworth), son jeune frère (Josh Peck) et quelques ados prennent le maquis et luttent fièrement contre l’armée nord-coréenne, fraîchement débarquée dans leur petite bourgade américaine afin d'imposer un nouvel idéal de société.

Réalisateur: Dan Bradley | Dans les salles du Québec le 21 novembre 2012 (Alliance Vivafilm)

L’annonce de ce remake du film réalisé par John Milius en pleine guerre froide (période Reagan) avait de quoi surprendre. Si la Corée du Nord fait parler d’elle, l'ennemi de l'Amérique post 11 septembre se trouve plutôt en effet du côté de l’Islam radical, et ce remake pouvait a priori laisser craindre une débauche de patriotisme anachronique. Mais les scénaristes ont fait preuve d’un certain talent en teintant cette nouvelle uchronie d’un regard finalement assez pertinent sur un monde en pleine évolution. Si la résistance de Milius prenait un peu des allures de Résistance française sous l’Occupation, celle du film de Dan Bradley nous fait plutôt penser à celles des régions actuellement occupées par des armées occidentales. L'Amérique, impliquée depuis quelques années dans des conflits non-conventionnels et essayant tant bien que mal de peaufiner sa doctrine contre-insurectionnelle, voit dans Red Dawn son rôle inversé: elle est occupée, une partie de son peuple est opprimée, une autre collabore, une autre se bat... et ses moyens de défense contre un pays qui essaie d’imposer son système de pensée sont obligatoirement ceux du terrorisme!
Bien sûr, Dan Bradley ne fait pas plus dans ce film l'apologie de cette pratique qu'il ne critique son pays. Mais en faisant aujourd’hui un remake d’un film de 1984, il met en évidence la complexité des nouveaux types de conflits et nous montre à quel point la frontière qui sépare le bien du mal ou le héros du terroriste est ténue.
Au delà de cette petite complexité probablement involontaire qui représente l’intérêt principal du film, nous ne retiendrons pas grand chose d’autre: des scènes d’action un peu brouillonnes, un regard sur la famille une fois de plus indigeste, Chris Hemsworth pour plaire aux dames, Adrianne Palicki pour plaire aux messieurs... ainsi qu’une mort subite et imprévisible qui constitue un moment particulièrement réussi (ce qui n'est déjà pas si mal).
Voilà donc un film qui devrait plaire aux amateurs de films d’action patriotiques ou aux coupeurs de cheveux en quatre... pour les autres, mieux vaut passer votre chemin!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon