Stand Up Guys ***

1 février 2013

Val (Al Pacino) est libéré après une peine de prison de 28 ans. Son meilleur ami Doc (Christopher Walken) vient l’accueillir dès sa sortie mais il s’est vu confier un contrat qui lui pose un gros problème de conscience: il doit éliminer Val avant le lendemain matin, 10h!

Réalisateur: Fisher Stevens | Dans les salles du Québec le 1er février 2013 (Les Films Séville)

Autant le dire tout de suite, Stand Up Guys n’est pas toujours très bien fichu (la poursuite en voiture est poussive, la fusillade finale laborieuse) et rarement crédible... mais tout cela n’a absolument aucune importance. En effet, Fisher Stevens, probablement conscient de ne pas être un grand technicien de la mise en scène, sait écourter ses (rares) scènes d’action. Il sait également jouer d’un scénario improbable pour nous entraîner dans un univers qui semble hors du réel. Les trois papys (Alan Arkin vient s’ajouter aux deux déjà nommés) ne semblent plus faire partie de notre monde et prennent des allures de fantômes du passé déambulant dans des paysages urbains presque déserts durant toute une nuit, comme s’ils évoluaient dans une bulle spatio-temporelle d’une autre dimension. Sans paraître se soucier du b.a.-ba du parfait petit cinéaste, Fisher Stevens prend des éléments variés (de grands acteurs vieillissants et cabotins, de l’humour parfois vaseux, une certaine lenteur, une dose de mélancolie mais aussi des thèmes comme la mort, la vieillesse, l’héritage, l’amitié, l’honneur), mélange le tout sans trop se soucier de la méthode, et obtient finalement un résultat certes oubliable, mais particulièrement agréable!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon