A Good Day to Die Hard (Une belle journée pour crever) *

14 février 2013

Lorsqu’il apprend que son fils (Jai Courtney) est en danger, le super flic John McClane (Bruce Willis) saute dans le premier avion pour Moscou afin de jouer les pères modèles et le sauver.

Réalisateur: John Moore | Dans les salles du Québec le 14 février 2013 (20th Century Fox)

Certains films méritant peu qu’on s’y attarde, nous nous contenterons de dire que ce nouvel opus de la série des Die Hard ne restera pas dans nos mémoires. Le tort principal en revient au scènes d’actions prodigieusement mal filmées (caméra trop agitée, montage trop rapide, zooms inutiles, mauvaise gestion de l’espace... et, dans la dernière scène, ralentis d’un ridicule affligeant). L’action représentant 90 % du film, il est évident que cette faiblesse devient en réalité un sérieux problème. Ce n’est malheureusement pas tout. Pour combler les 10% restants, John Moore nous propose une intrigue insignifiante saupoudrée d’un discours consternant sur le rôle du père. De plus, à l’exception de quelques dialogues qui se voudraient drôle sans jamais y parvenir, l’ensemble se prend incroyablement au sérieux et ne parvient même pas à être un peu fun. Le résultat est donc au mieux incroyablement soporifique, au pire agaçant.
Nous lui accorderons tout de même * pour l’effort!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon